LEAD 3-A Alger, deux heures "intenses" entre Hollande et Bouteflika

mardi 16 juin 2015 00h08
 

* La lutte contre le terrorisme au menu des discussions

* Hollande ne veut pas se mêler de la succession de Bouteflika (Actualisé avec fin de la visite)

par Elizabeth Pineau

ALGER, 15 juin (Reuters) - François Hollande a encouragé lundi à Alger le "combat commun" franco-algérien contre le terrorisme, thème abordé lors d'un long entretien avec son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika, que le président français a trouvé d'une "grande maîtrise intellectuelle".

La rencontre de près de deux heures avec le dirigeant nord-africain très diminué depuis un accident vasculaire en 2013 a constitué le moment fort de cette brève visite de travail organisée deux ans après un premier voyage, en décembre 2012.

"Le président Bouteflika m'a donné une impression de grande maîtrise intellectuelle. C'est rare de rencontrer un chef d'Etat qui a cette alacrité, cette capacité de jugement", a raconté François Hollande lors d'une conférence de presse.

Les images prises au début de l'entretien montrent les deux hommes assis dans des fauteuils de chaque côté d'une table basse. Le président algérien a les mains sur les genoux et l'on distingue près de sa bouche un amplificateur de voix.

Mali, Libye, Iran : tous les sujets brûlants ont été abordés lors de cette rencontre où François Hollande a aussi été interrogé par son hôte sur la situation en Ukraine, son récent voyage à Cuba ou encore la politique intérieure française.

"Il est rare d'avoir un échange aussi intense. Nous avons pu aborder de manière forte les sujets qui intéressent nos deux pays", a souligné François Hollande à la résidence de France, là-même où le général de Gaulle avait séjourné de 1943 à 1944.   Suite...