Le numéro 2 du Parlement grec évoque un référendum ou des élections

lundi 15 juin 2015 09h43
 

ATHENES, 15 juin (Reuters) - Si les discussions avec les créanciers de la Grèce n'aboutissent pas, Alexis Tsipras devra organiser un référendum ou des élections anticipées, a déclaré lundi le vice-président du Parlement grec, Alexis Mitropoulos, député du parti Syriza au pouvoir.

"Les bases d'une provocation, d'une impasse et d'une rupture sont là. L'initiative appartient à présent au Premier ministre", a-t-il dit sur la chaîne de télévision grecque Star TV.

"Nous devons reconsidérer notre plan de négociation, le peuple doit dire certaines choses (...), soit un référendum, soit des élections, c'est la prérogative du Premier ministre", a-t-il ajouté.

Les négociations menées ce week-end à Bruxelles entre les représentants du gouvernement grec et des créanciers internationaux ont débouché sur un nouvel échec, accentuant le risque d'un défaut de paiement de la Grèce qui doit rembourser 1,6 milliard d'euros au FMI au 30 juin. (George Georgiopoulos; Henri-Pierre André pour le service français)