France-Les retraités perdent leur avantage relatif sur les actifs

jeudi 11 juin 2015 19h26
 

* Fin programmée d'une période privilégiée pour les retraités

* Des mesures à prendre mais pas de faillite, dit le Cor

PARIS, 11 juin (Reuters) - Le niveau de vie relatif des retraités français, aujourd'hui en moyenne légèrement supérieur à celui des actifs, sera moins élevé à l'horizon 2040 et continuera ensuite à se dégrader, estime le Conseil d'orientation des retraites (Cor).

En 2012, la pension nette moyenne des retraités représentait 65,1% du revenu d'activité net moyen des actifs. Mais ceux-ci ont souvent des enfants à charge, tandis que les pensions ne sont qu'une composante du revenu des retraités.

Résultat : le niveau de vie moyen des retraités représentait alors 102,6% de celui de l'ensemble de la population, rappelle le Cor dans son rapport annuel publié jeudi.

"Au cours des dernières années, la pension moyenne des retraités a augmenté plus vite que le revenu d'activité moyen", les nouvelles générations, dont les retraites sont en moyenne plus élevées, remplaçant les plus anciennes, explique-t-il.

Mais cette période est terminée. Selon le Cor, le niveau de vie des retraités évoluera désormais moins vite que celui des actifs pour retomber entre 82% et 94% en 2040, selon les scénarios économiques, et entre 73% et 92% en 2060.

Ce rapport servira de base à d'éventuelles recommandations du Comité de suivi des retraites mis en place en 2014, non seulement pour assurer leur retour à l'équilibre, mais aussi pour garantir un niveau de vie satisfaisant aux retraités.

Il prévoit un déficit du système des retraites de 0,4 point de PIB en 2020, soit environ 9,2 milliards d'euros, malgré les réformes successives, dont celle de 2014.   Suite...