Grèce-Le stock de dette pas un tabou mais examiné plus tard-Sapin

jeudi 11 juin 2015 11h52
 

PARIS, 11 juin (Reuters) - La question du stock de la dette grecque n'est pas tabou mais les conditions du rééquilibrage des finances publiques doivent être d'abord réglées, a déclaré jeudi le ministre français des Finances, Michel Sapin.

"La question de la dette n'est pas un tabou", a-t-il déclaré lors d'un point de presse, en référence à la dette publique détenue par les créanciers publics internationaux.

Cette question a déjà été discutée en 2012 "mais comme étant une question en fin de course et non pas une question en début de course", a-t-il ajouté.

"On commence par voir où en est le surplus primaire, on regarde quelles sont les mesures nécessaires pour que ce surplus soit suffisant, stable, cohérent, durable, et après, à partir de là, on regarde ce qui se passe sur la dette", a encore déclaré Michel Sapin.

"Nous verrons, le moment venu, dès lors qu'auront été prises les bonnes décisions", a-t-il poursuivi. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)