L'Etat britannique vend encore 15% de Royal Mail

mercredi 10 juin 2015 18h48
 

LONDRES, 10 juin (Reuters) - L'Etat britannique a annoncé mercredi qu'il vendrait la moitié de sa participation restante dans Royal Mail, ce qui le laisserait avec 15% du service postal.

Le ministre britannique des Finances George Osborne a annoncé la semaine dernière que l'Etat allait vendre sa part résiduelle de 30% dans le groupe de courrier et de messagerie valorisé environ 1,5 milliard de livres (2,0 milliards d'euros), dans le cadre de la lutte contre les déficits.

La vente en 2013 par l'Etat de 60% du capital de Royal Mail, une entreprise créée il y a 500 ans, avait suscité de vives critiques, l'opposition et les syndicats reprochant au gouvernement de brader l'entreprise. De fait, le cours de Bourse avait gagné jusqu'à 87% juste après l'opération.

Le gouvernement a dit que les conditions de marché étaient une bonne occasion de dégager de la valeur pour le contribuable. L'action, à 516,5 pence mercredi, est près d'un pic d'un an.

Selon des sources, le livre d'ordres était déjà couvert vers 16h30 GMT. (Paul Sandle, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)