LEAD 1-Le Koweït veut acheter 24 hélicoptères à Airbus pour E1 md

mercredi 10 juin 2015 17h42
 

* Caracal (H225M) utilisé par les forces spéciales françaises

* Contrat qui fait suite à la commande de 24 Rafale par le Qatar

* Le H225M pré-sélectionné pour un contrat de 50 unités en Pologne (Actualisé avec précisions, contexte, montant du contrat)

PARIS, 10 juin (Reuters) - Le Koweït souhaite signer "dans les meilleurs délais" une commande pour l'achat de 24 hélicoptères lourds de type Caracal à Airbus Helicopters, une filiale d'Airbus Group pour un montant d'un milliard d'euros, annoncent mercredi l'Elysée et le ministère français de la Défense.

Ce contrat, qui fait suite à la commande de 24 avions de combat Rafale de Dassault Aviation par le Qatar annoncée fin avril, traduit l'activisme de la France dans la région, après l'invitation de François Hollande au sommet extraordinaire du Conseil de coopération du Golfe (CCG) début mai

"Dans le cadre du partenariat de défense qui unit la France et le Koweït, l'Émir du Koweït a exprimé le souhait du gouvernement koweïtien d'équiper les forces aériennes de son pays de 24 hélicoptères lourds de type Caracal", précise la présidence de la République dans un communiqué.

Cette annonce fait suite à un entretien entre François Hollande et l'Émir du Koweït, le cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah.

Le contrat sera signé en présence du ministre de la Défense français, M. Jean-Yves le Drian, et de son homologue, le cheikh Khaled Al Jarrah Al Sabah.

Le Caracal est un hélicoptère lourd utilisé par les forces spéciales françaises, notamment lors des interventions au Mali et en Afghanistan. Il peut transporter jusqu'à 28 commandos.

L'hélicoptère, commercialisé par Airbus Helicopters sous l'appellation H225M, a également été présélectionné par la Pologne en avril pour un contrat de 50 appareils, le plus gros marché de défense de la Pologne avec l'Europe occidentale depuis la fin de la Guerre froide.

Le projet d'acquisition du Koweït "va contribuer à faire de 2015 l'année record de l'export d'armement français avec plus de 15 milliards de prises de commande, représentant un volume de plus de 60.000 emplois dans la durée et plus de 10% de la balance commerciale", souligne le ministère de la Défense dans un communiqué. (Cyril Altmeyer et Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot)