Arianespace a vocation à être contrôlée par Airbus-Safran/Valls

mercredi 10 juin 2015 15h10
 

PARIS, 10 juin (Reuters) - Le Premier ministre français, Manuel Valls, a déclaré mercredi qu'Arianespace avait vocation à être contrôlée par Airbus Safran Launchers, selon un communiqué diffusé à l'issue d'une réunion ministérielle sur la filière Ariane.

Les Echos écrivaient mercredi que le chef du gouvernement aller donner son feu vert à la vente à Airbus Group et Safran des 34% du capital d'Arianespace détenus par le Centre national d'études spatiales (Cnes). Cette cession devrait rapporter à l'Etat entre 100 et 200 millions d'euros, ajoutait le quotidien.

Manuel Valls "a confirmé qu'Arianespace avait vocation à être contrôlée par la coentreprise Airbus Safran Launchers, via la cession des titres Arianespace détenus actuellement par le Cnes", lit-on dans le communiqué de Matignon.

"Les négociations sur les conditions de réalisation de cette opération industrielle vont donc se poursuivre sur cette base, dans le respect des procédures habituelles", poursuit le texte. (Jean-Baptiste Vey, édité par Emmanuel Jarry)