LEAD 2-Renzi accueille Poutine, parle de divergences avec Moscou

mercredi 10 juin 2015 15h14
 

(Précisions après la conférence de presse, §§ 1, 4-6)

par Denis Dyomkin et Giulio Piovaccari

MILAN, 10 juin (Reuters) - Le président du Conseil italien Matteo Renzi a accueilli mercredi à Milan Vladimir Poutine, qui effectue une visite d'une journée en Italie et au Vatican, et n'a pas caché les divergences entre son pays et la Russie sur certaines questions, en premier lieu l'Ukraine.

Deux semaines avant que l'Union européenne se prononce sur une reconduite des sanctions économiques qui frappent Moscou depuis l'annexion de la Crimée en mars 2014, Matteo Renzi a salué "l'amitié traditionnelle italo-russe" mais a aussi évoqué les "positions divergentes" entre les deux pays.

Recevant le président russe à l'Exposition universelle de Milan, le chef du gouvernement italien a cité la crise ukrainienne et a souligné la nécessité de relever "les défis, tant ceux qui nous voient adopter des positions différentes que ceux qui nous rassemblent".

"Bien sûr, sur la question de l'Ukraine, comme tout le monde le sait, il y a des inquiétudes et des espoirs, et évidemment des désaccords dans nos jugements", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse commune.

L'accord signé en février dernier à Minsk, en Biélorussie, est "la boussole, le point de référence de tous nos efforts", a-t-il ajouté. "Toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté travaillent à l'entière mise en oeuvre du protocole de Minsk."

Le président russe a lui aussi estimé que le respect de l'accord de Minsk, qui porte notamment sur un cessez-le-feu, était essentiel.

Matteo Renzi a dit être impatient de pouvoir assister en 2018 à la Coupe du monde de football en Russie, excluant implicitement tout boycott de cette compétition par son pays à la suite des scandales qui secouent la Fifa.   Suite...