Le rendement à 10 ans allemand repasse le seuil de 1%

mercredi 10 juin 2015 11h13
 

LONDRES, 10 juin (Reuters) - Le rendement des emprunts d'Etat allemands à dix ans a dépassé 1% mercredi sur le marché secondaire pour la première fois depuis septembre, un mouvement favorisé par la remontée des anticipations d'inflation dans la zone euro.

Tombés pratiquement à zéro mi-avril, les rendements des Bunds ont ensuite vivement rebondi après l'annonce d'une inflation supérieure aux attentes. Cette correction sur le marché obligataire s'est poursuivie avec les chiffres d'inflation de mai, qui confirment la fin de la baisse des prix dans la zone euro.

A 0,3%, le taux d'inflation de la région reste très bas et loin de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE), mais les craintes d'une période prolongée de déflation ont désormais pratiquement disparu.

Parallèlement, la baisse de liquidité sur le marché obligataire, conséquence des achats massifs réalisés par la BCE, et les nouvelles règles qui empêchent les grands "market makers" de détenir pendant une période prolongée de grandes quantités de titres contribuent à amplifier les variations.

Cette volatilité accrue, inhabituelle pour une classe d'actifs généralement considérée comme étant à l'abri des turbulences parfois observées sur d'autres marchés, s'est peu à peu auto-entretenue.

"On s'attendait à ce que les rendements remontent un peu, à un retour à la normale, mais le manque de liquidité tire les rendements à la hausse bien plus que ce qu'on prévoyait il y a quelques mois", a commenté Emile Cardon, économiste de marché de Rabobank. "La situation évolue rapidement désormais. Cela peut continuer car les mouvements sont très marqués et il est très difficile d'aller à contre-courant."

Le rendement à dix ans allemand a atteint 1,05% en début de séance mercredi, en hausse de neuf points de base et au plus haut depuis septembre. Il s'affichait à 1,008% à 09h00 GMT .

Son évolution correspond à une chute de plus de 10% des cours des obligations sur les deux derniers mois.

(Marius Zaharia, Marc Angrand pour le service français)