Le parlement roumain bloque l'enquête contre le Premier ministre

mardi 9 juin 2015 13h12
 

BUCAREST, 9 juin (Reuters) - Le parlement roumain a voté mardi contre la levée de l'immunité du Premier ministre Victor Ponta, accusé par le parquet de blanchiment d'argent, conflit d'intérêt, évasion fiscale et faux et usage de faux.

La Chambre des députés, où le centre gauche de Victor Ponta est majoritaire, a rejeté la demande du ministère public par 231 voix contre 120.

Le président Klaus Iohannis, issu du centre droit, avait réclamé vendredi la démission de Victor Ponta. Il a "regretté de voir le parlement se transformer en bouclier pour Victor Ponta".

"Sa démission est le seul moyen de mettre fin à la situation actuelle", a ajouté le chef de l'Etat, élu en novembre dernier.

Victor Ponta, qui nie toute malversation, dénonce des accusations fabriquées par ses adversaires politiques et promet de les "démonter méticuleusement" grâce à des éléments tangibles.

"Je présenterai toutes les preuves, parce que je n'en avais pas eu jusqu'ici la possibilité. Je suis absolument sûr d'être innocent", a dit le Premier ministre.

Il a prédit que son gouvernement de centre gauche survivrait à la motion de censure déposée par l'opposition centriste pour le 12 juin, assurant que ce vote mettrait fin à la crise politique qui secoue le pays depuis une semaine.

Victor Ponta a ajouté que les négociations en cours entre la Roumanie, le Fonds monétaire international et la Commission européenne sur une ligne de crédit dite "préventive" de 4 milliards d'euros auraient lieu comme prévu au plus tard début juillet. (Radu-Sorin Marinas; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)