** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 8 juin 2015 08h01
 

PARIS/LONDRES, 8 juin (Reuters) - Les Bourses européennes devraient débuter sur une note hésitante lundi à l'ouverture, dans un contexte de montée de tensions autour de la Grèce.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a accusé dimanche le Premier ministre grec Alexis Tsipras de déformer les propositions des créanciers d'Athènes dans le cadre des négociations sur la dette grecque. Il n'a pas caché son exaspération vis-à-vis du chef du gouvernement grec, qui a qualifié vendredi d'"absurdes" et d'"irréalistes" les propositions des créanciers pour éviter à la Grèce un défaut de paiement.

La nomination dimanche à Deutsche Bank d'un nouveau président du directoire après la démission surprise des deux titulaires actuels devrait focaliser l'attention dès l'ouverture. Le titre est indiqué en hausse de 7% avant-Bourse, selon le broker Lang und Schwarz.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,1% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,2% et le FTSE à Londres pourrait gagner au contraire jusqu'à 0,2%. Les Bourses européennes ont perdu autour de 1% vendredi dans l'incertitude sur la Grèce.

La Bourse de Tokyo a fini en petite baisse de 0,02%, les bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis faisant redouter une hausse des taux américains dès septembre, prétexte à des prises de bénéfices.

La croissance de l'économie japonaise du premier trimestre a été révisée en forte hausse, avec un produit intérieur brut (PIB) qui a progressé de 3,9% en rythme annualisé contre une première estimation de 2,4%.

L'indice MSCI Asie Pacifique, hors Japon, cède 0,4% après l'annonce d'un excédent commercial chinois supérieur aux attentes, avec surtout une baisse beaucoup plus forte que prévu des importations. Ces chiffres ont alimenté les craintes d'un ralentissement de la deuxième économie mondiale et pourraient inciter Pékin à prendre de nouvelle mesures de relance.

Wall Street a fini sur une note prudente vendredi, l'optimisme suscité par les chiffres de l'emploi ayant été tempéré par la perspective de plus en plus nette d'une hausse des taux avant la fin de l'été. Le Dow a perdu 0,31%, le S&P-500 0,14% et le Nasdaq a pris 0,18%.

Sur le marché des changes, le dollar poursuit sa hausse en perspective d'une hausse des taux de la Fed cette année et l'euro reste sous pression alors que la tension est montée d'un cran ce week-end entre la Grèce et l'Union européenne.   Suite...