Cameron prône l'union pour continuer de sanctionner Moscou

dimanche 7 juin 2015 15h19
 

KRÜN, Allemagne, 7 juin (Reuters) - L'Europe doit rester unie pour maintenir les sanctions prises à l'encontre de Moscou malgré leur impact sur certains pays du bloc, a déclaré dimanche le Premier ministre britannique, David Cameron, qui a exhorté les pays du G7 à adresser un message fort à la Russie.

Le président américain Barack Obama avait peu avant déclaré que le sommet des dirigeants du G7 organisé dimanche et lundi en Bavière devrait permettre d'évoquer la question de l'attitude de Moscou dans l'est de l'Ukraine où des forces séparatistes pro-russes affrontent l'armée gouvernementale.

"Nous devons faire en sorte que l'Europe reste unie", a déclaré David Cameron à des journalistes à son arrivée au sommet.

"Elles (les sanctions) ont un impact sur tous les pays. Mais la (Grande-Bretagne) n'a pas hésité à prendre des décisions fortes malgré sa pré-éminence dans les services financiers et je ne pense pas que les autres pays devraient agir différemment", a-t-il dit.

Des responsables britanniques ont souligné que certains pays de l'est de l'Europe commençaient à se plaindre de l'impact économique des sanctions occidentales et des mesures de rétorsions adoptées par Moscou, sur le secteur agricole notamment.

Londres estime que tous les Etats de l'Union doivent partager le fardeau de l'effet des sanctions pour garantir leur maintien.

"Sur l'Ukraine, j'ai l'espoir que nous trouvions une solution susceptible de faire en sorte que les sanctions soient renouvelées lors du prochain sommet européen pour montrer un front uni contre l'agression soutenue par la Russie", a dit David Cameron. (Andrew Osborn,; Nicolas Delame pour le service français)