Wall Street n'a plus la cote auprès des techs chinoises

vendredi 5 juin 2015 13h57
 

par Pete Sweeney et David Lin

SHANGHAI, 5 juin (Reuters) - Wall Street ne fait plus rêver les entrepreneurs chinois du secteur des technologies et ils sont de plus en plus nombreux à envisager de se faire radier de la cote américaine pour rentrer au bercail.

Beaucoup de dirigeants de techs chinoises parient sur des valorisations plus élevées en Chine où les marchés se sont envolés. Ils sont aussi soucieux de se prémunir de tout risque juridique résultant du projet des autorités chinoises d'interdire le contrôle d'entreprises de secteurs sensibles par des étrangers.

Un exode des techs chinoises marquerait la fin d'une période faste pour les banquiers d'investissement américains qui ont engrangé de juteuses commissions d'introduction.

L'introduction en Bourse à 25 milliards de dollars d'Alibaba , le géant chinois du commerce en ligne, la plus importante jamais réalisée, avait rapporté plus de 300 millions de dollars de commissions aux banques introductrices.

Mais les performances boursières ne plaident pas pour Wall Street. L'indice composite des technologiques chinoises ChiNext a bondi de près de 180% depuis le début de l'année éclipsant la progression de 30% de l'indice Chine Technologie du Nasdaq OMX qui retrace l'évolution des firmes technologiques chinoises cotées à l'étranger.

MANQUE D'INTÉRÊT

Le ratio de capitalisation des bénéfices des entreprises cotées sur le Nasdaq est en moyenne de 11 fois quand il atteint 133 fois sur ChiNext. La pertinence relative de ces valorisations peut faire débat mais les dirigeants des technologiques chinoises se plaignent du manque d'intérêt des investisseurs américains.   Suite...