Le Premier ministre roumain visé par une enquête judiciaire

vendredi 5 juin 2015 12h25
 

BUCAREST, 5 juin (Reuters) - Le président roumain Klaus Iohannis a réclamé vendredi la démission du Premier ministre Victor Ponta, qui fait l'objet d'une enquête criminelle pour faits présumés de blanchiment d'argent, conflit d'intérêt, évasion fiscale et faux et usage de faux.

L'ouverture de l'enquête contre le chef du gouvernement social-démocrate a été annoncée dans la matinée par l'agence nationale de lutte contre la corruption (DNA).

"Je suis d'avis que nous sommes au coeur d'une situation impossible pour la Roumanie, avec un Premier ministre soupçonné d'agissements criminels", a déclaré le président dans une allocution télévisée, ajoutant: "J'ai demandé la démission du Premier ministre Victor Ponta."

Mais dans un communiqué publié à la mi-journée, ce dernier a démenti toute implication dans cette affaire.

Les enquêteurs le soupçonnent de conflit d'intérêts dans le cadre de ses fonctions de Premier ministre, qu'il occupe depuis 2012. Ils s'intéressent aussi à ses agissements antérieurs, quand il était avocat et à ses relations avec Dan Sova, ex-ministre des Transports qui fait l'objet d'une enquête pour corruption.

Les prochaines élections législatives sont attendues à la fin de l'année prochaine.

En novembre dernier, Victor Ponta a été battu contre toute attente par Klaus Iohannis au deuxième tour de l'élection présidentielle. (Radu-Sorin Marinas et Matthias Williams; Henri-Pierre André pour le service français)