La légendaire suspension Citroën vit ses derniers instants-sces

jeudi 4 juin 2015 16h33
 

* La technologie hydropneumatique ne sera pas reconduite après l'actuelle C5-sources

* L'innovation ne se détachait plus assez de la concurrence

* Une solution externe préférée aux amortisseurs maison pour DS5

* L'usine de Caen produit aussi de l'hydraulique pour Rolls Royce

par Gilles Guillaume

PARIS, 4 juin (Reuters) - Au grand dam des "citroénistes" historiques, la marque aux chevrons s'apprête à abandonner la fameuse suspension hydraulique qui a forgé la légende de la DS, au profit de technologies plus récentes et plus économiques, a-t-on appris de plusieurs sources proches du groupe automobile.

Lancée il y a bientôt 60 ans, cette innovation de pointe offrait alors un niveau de confort inédit. Elle permettait de faire varier la hauteur de caisse, de changer une roue sans cric ou de continuer de rouler avec un pneu crevé, ce qui a permis à la DS du général de Gaulle d'échapper en 1962 à l'attentat du Petit-Clamart.

Sans égal pendant plusieurs décennies, la suspension hydropneumatique - associant un circuit hydraulique sous haute pression et des sphères d'azote - est depuis largement concurrencée par des systèmes électroniques modernes, comme le DCC (Adaptive Chassis Control)de Volkswagen, qui permet de piloter une suspension à ressort classique.

Rebaptisée "hydractive", cette suspension n'équipe plus chez PSA que quelques versions moyen et haut de gamme de la C5 lancée en 2008, et est totalement arrêtée depuis 2010 chez Peugeot. Même la nouvelle marque premium DS, bien que recupérant les codes de ses glorieuses ancêtres, n'a jamais eu recours à cette technologie.   Suite...