LEAD 1-BASF étudie l'opportunité d'une contre-offre sur Syngenta-sources

mercredi 3 juin 2015 19h19
 

(Complété avec contexte au dernier §)

3 juin (Reuters) - Le groupe chimique allemand BASF étudie la possibilité d'une contre-offre sur Syngenta , le spécialiste suisse de l'agrochimie convoité par Monsanto, apprend-on mercredi de sources proches du dossier.

BASF discute de cette éventualité avec des banquiers mais n'a pas encore pris de décision, ont souligné les sources.

Syngenta a jusqu'ici rejeté les avances de Monsanto au motif que l'OPA de 45 milliards de dollars (40 milliards d'euros) proposée par le concurrent américain risquait de se heurter à un veto des autorités de la concurrence. Selon une autre source toutefois, des avocats des deux parties se sont rencontrés à New York la semaine dernière pour faire le point sur ces obstacles et les moyens éventuels de les contourner.

BASF, Syngenta et Monsanto n'ont pas souhaité commenter l'information de Reuters qui fait grimper de 4,5% l'action du groupe suisse cotée à New York.

La division protection des plantes de BASF, avec un chiffre d'affaires de 5,4 milliards d'euros en 2014, se classe au troisième rang mondial derrière Syngenta et Bayer, avec une part de marché d'environ 11%. Un rapprochement avec le groupe suisse entraînerait vraisemblablement des cessions d'actifs en contrepartie du feu vert des autorités antitrust.

BASF fait aussi figure de repreneur potentiel de l'activité de semences de Syngenta en cas de mariage entre le groupe suisse et Monsanto, avaient indiqué précédemment des sources à Reuters.

(Greg Roumeliotis à New York et Edward Taylor à Francfort, Véronique Tison pour le service français)