Grèce-Hollande optimiste sur l'issue des négociations

mercredi 3 juin 2015 16h01
 

PARIS, 3 juin (Reuters) - François Hollande s'est montré optimiste mercredi sur l'issue des négociations avec la Grèce, estimant que les créditeurs étaient à quelques jours voire quelques heures d'un accord avec le pays.

"Nous sommes à quelques jours, (...) même à quelques heures d'un possible règlement", a déclaré le président français lors d'un discours à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

"Tout doit être fait dans des conditions qui respectent le peuple grec mais qui respectent aussi les règles que l'Europe s'est données pour qu'une solution puisse être négociée durablement", a-t-il ajouté.

Une proposition d'accord établie par la zone euro, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) doit être présentée au Premier ministre grec, Alexis Tsipras, à 19h00 GMT ce mercredi à Bruxelles.

"Je suis convaincu que des pays européens auront à coeur de faciliter cette négociation", a dit François Hollande. "Trop demander à la Grèce serait empêcher le retour d'une croissance en Grèce mais ne rien lui demander ou pas assez aurait des conséquences sur l'ensemble de la zone euro."

Selon des sources de la zone euro, les créanciers internationaux de la Grèce veulent que celle-ci présente un excédent primaire de 1% cette année et qu'il soit progressivement augmenté pour atteindre 3,5% en 2018. (Elizabeth Pineau et Julien Ponthus, édité par Jean-Baptiste Vey)