LEAD 1-Sans perspective d'accord pas de paiement au FMI-Député grec

mercredi 3 juin 2015 11h31
 

ATHENES, 3 juin (Reuters) - La Grèce ne versera pas au Fonds monétaire international (FMI) le remboursement prévu le 5 juin s'il n'y a aucune perspecticve d'entente avec ses bailleurs de fonds, a déclaré mercredi le porte-parole des parlementaires de Syriza, le parti au pouvoir.

Engagée dans des négociations avec ses bailleurs de fonds pour obtenir de leur part le versement d'une nouvelle aide en échange de réformes socio-économiques, Athènes doit rembourser ce mois-ci un total de 1,6 milliard d'euros au FMI.

La première des quatre échéances de juin, d'un montant de 300 millions d'euros, est fixée à vendredi.

Au total, la Grèce doit rembourser environ 320 milliards d'euros, près des deux tiers de cette somme étant dus au FMI et aux pays de la zone euro et 8,7% à la Banque centrale européenne (BCE).

Les créanciers internationaux de la Grèce ont bouclé mardi un projet d'accord qu'ils soumettront au gouvernement d'Alexis Tsipras, dans l'espoir qu'une nouvelle aide puisse être débloquée avant que le pays se retrouve à court de liquidités.

"S'il n'y a aucune perspective d'accord d'ici vendredi ou lundi, je ne sais pas quand exactement, nous ne paierons pas", a dit Nikos Filis à la chaîne Mega TV.

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, doit se rendre dans la journée à Bruxelles pour rencontrer le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et poursuivre les discussions visant à débloquer ce qu'il reste à verser de l'aide internationale.

Le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem participera également à cette réunion, à laquelle assisteront des représentants du FMI et de la BCE.

Alexis Tsipras, porté au pouvoir en janvier sur la promesse de mettre fin à l'austérité, a soumis lundi soir un projet comportant un programme de réformes qu'il a qualifié de "réaliste", dans l'espoir d'éviter d'être mis dos au mur par ses créanciers.   Suite...