Takata va modifier la conception de certains airbags

mardi 2 juin 2015 00h32
 

2 juin (Reuters) - Takata a annoncé lundi qu'il continuerait à fabriquer des airbags dont le déclenchement se fait à l'aide de nitrate d'ammonium mais l'équipementier automobile japonais modifiera néanmoins le fonctionnement de ses airbags placés du côté du conducteur.

Takata est à l'origine du rappel d'environ 36 millions de véhicules à travers le monde en raison des problèmes de déclenchement de ses airbags, susceptibles de s'ouvrir avec une force excessive et de projeter des pièces métalliques dans l'habitacle du véhicule. Ces problèmes sont soupçonnés d'être à l'origine de six décès et de centaines de blessures depuis 2003.

Dans un témoignage écrit remis avant une audition devant les parlementaires américains mardi, un dirigeant de Takata, Kevin Kennedy, précise que les entreprises fabriquant des pièces de remplacement aux déclencheurs défectueux de Takata n'utiliseront pas de nitrate d'ammonium.

Kevin Kennedy ajoute que l'entreprise japonaise travaille avec les constructeurs automobiles "pour effectuer la transition vers de nouvelles versions de déclencheurs d'airbags conducteur dans nos produits de remplacement ou de déclencheurs fabriqués par d'autres équipementiers qui ne contiennent pas de nitrate d'ammonium".

Un porte-parole de Takata a précisé que les produits de remplacement fabriqués par Takata continueraient à contenir du nitrate d'ammonium, "qui est sûr et efficace pour déclencher les airbags quand ils sont conçus et fabriqués convenablement".

Takata est le seul grand équipementier automobile à recourir au nitrate d'ammonium, un produit qui n'est pas sans risque selon des parlementaires, des avocats de plaignants et certains anciens employés de l'entreprise japonaise. (Paul Lienert; Bertrand Boucey pour le service français)