Marchionne (Fiat) n'a pas seulement écrit à GM sur une fusion

vendredi 29 mai 2015 17h00
 

TURIN, Italie, 29 mai (Reuters) - Le courrier électronique adressé à General Motors par Sergio Marchionne, l'administrateur délégué de Fiat Chrysler , au sujet d'une possible fusion ne constitue pas le seul échange qu'il ait eu avec d'autres constructeurs sur le sujet, a-t-il déclaré vendredi.

Le New York Times a rapporté samedi dernier que Sergio Marchionne avait écrit en mars à Mary Barra, la directrice générale de GM, pour lui proposer un rapprochement des deux groupes, une offre rejetée par le géant américain.

Jeudi, Sergio Marchionne a déclaré qu'il écrivait "beaucoup d'emails" mais le président de Fiat Chrysler, John Elkann, a confirmé l'envoi de celui adressé à Mary Barra.

"Ce n'était pas le seul email. Ce n'était pas la seule conversation", a dit John Elkann à des journalistes en référence à des échanges avec d'autres acteurs du secteur sur la consolidation de celui-ci.

Interrogé sur l'éventualité d'une offre hostile sur GM ou d'autres constructeurs, il a répondu que son groupe agirait "avec détermination si les conditions sont réunies pour faire quelque chose qui ait du sens".

Sergio Marchionne évoque régulièrement la nécessité de réduire le nombre des constructeurs automobiles présents sur le marché mondial, les plus petits d'entre eux étant selon lui incapables de financer les importants investissements nécessaires au développement de voitures plus propres et plus sûres.

John Elkann, qui représente la famille Agnelli, actionnaire de contrôle de Fiat Chrysler via la holding Exor, a assuré soutenir la démarche de Sergio Marchionne en faveur de la consolidation.

Il s'est toutefois refusé à tout commentaire sur le partenaire idéal pour Fiat Chrysler ou sur d'autres possibilités de rapprochement dans le secteur.

(Agnieszka Flak et Gianni Montani, Marc Angrand pour le service français)