RPT-Gestion-Engouement tardif pour les fonds en actions chinoises-BofA

vendredi 29 mai 2015 16h33
 

(Répétition titre, texte sans changement)

NEW YORK, 29 mai (Reuters) - Les fonds spécialisés sur les actions chinoises ont enregistré au cours de la semaine au 27 mai leur plus forte collecte hebdomadaire depuis avril 2008, alors même que les indices des valeurs chinoises corrigent après leur envolée des premiers mois de l'année, montre une étude de Bank of America Merrill Lynch Global Research publiée vendredi.

Les fonds spécialisés sur les actions chinoises ont enregistré des entrées nettes de 4,5 milliards de dollars, soit l'équivalent de la totalité de la collecte nette des fonds actions (4,6 milliards) sur la période, relève cette étude qui reprend des données d'EPFR Global, une société de recherches spécialisée dans le suivi des flux de souscription des grandes sociétés de gestion internationales.

Les fonds spécialisés sur les actions européennes ont bénéficié d'achats nets pour la deuxième semaine consécutive, pour 1,6 milliard, les fonds spécialisés sur les actions américaines des rachats nets pour 3,9 milliards de dollars et ceux en actions japonaises leurs premières sorties en quatorze semaine pour un montant toutefois symbolique de 22 millions de dollars.

Les analystes de Bank of America Merrill Lynch soulignent la montée des risques sur les actions chinoises dans une note séparée intitulée "Caveat emptor".

L'indice des actions A réservées aux investisseurs résidents chinois de la Bourse de Shanghai s'est envolé de plus de 50% entre la fin 2014 et son plus haut de l'année atteint le 27 mai.

Dans le même temps, l'indice Hang Seng China Enterprises des entreprises chinoises cotées à la Bourse de Hong Kong et accessibles aux investisseurs internationaux a progressé d'un peu moins de 25%.

Les fonds obligataires ont subi des rachats nets de 400 millions de dollars, enregistrant leur deuxième semaine seulement de décollecte depuis le début de l'année.

Les marchés actions, tous pays confondus, enregistrent une progression de 6% depuis le début de l'année alors que les marchés obligataires accusent un recul de 3%, souligne BofA Merrill Lynch.   Suite...