Les dépôts bancaires grecs au plus bas en plus de dix ans

vendredi 29 mai 2015 13h43
 

FRANCFORT/ATHENES, 29 mai (Reuters) - Les dépôts dans les banques grecques ont chuté de 5,6 milliards d'euros en avril avec l'accélération des retraits aux guichets, revenant à leur plus bas niveau depuis plus de dix ans, montrent les statistiques publiées vendredi par la Banque centrale européenne.

La BCE précise que ces dépôts sont tombés à 139,4 milliards d'euros le mois dernier, contre 145 milliards en mars, alors qu'ils dépassaient 240 milliards d'euros fin 2009.

Les négociations difficiles menées depuis quatre mois par Athènes avec les créanciers internationaux du pays créent de l'incertitude et éveillent la crainte de mesures de contrôle des capitaux, ce qui pousse les épargnants à mettre leur argent à l'abri.

Les dépôts baissent régulièrement depuis octobre et la crise de liquidité rend les banques grecques de plus en plus dépendantes du mécanisme de fourniture de liquidités d'urgence (ELA) de la banque centrale nationale.

Les données de la Banque de Grèce également publiées vendredi montrent que les dépôts des entreprises et des ménages ont diminué de 3,5% en avril, soit de 4,89 milliards d'euros, à 133,65 milliards d'euros, leur septième mois de baisse d'affilée, pour se retrouver à leur plus bas niveau depuis septembre 2004.

Les banques ont subi des retraits de 12,25 milliards en janvier, de 7,57 milliards en février et de 1,91 milliard en mars. Le plafond des liquidités d'urgence auxquelles elles ont accès à la banque centrale est fixé à 80,2 milliards. (John O'Donnell et George Georgiopoulos, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)