Wall Street ouvre en baisse avec la Grèce et le chômage

jeudi 28 mai 2015 15h46
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur 

    NEW YORK, 28 mai (Reuters) - La Bourse de New York retombe à
l'ouverture jeudi, dans un climat d'inquiétudes renouvelées sur
la capacité de la Grèce à s'entendre avec ses créanciers et
après l'annonce d'une hausse inattendue des inscriptions au
chômage aux Etats-Unis.
    Le gouvernement grec espère conclure un accord avec ses
créanciers d'ici dimanche mais la Banque centrale européenne et
le Fonds monétaire international restent très prudents sur les
chances d'une issue rapide des négociations. 
    Quant aux inscriptions au chômage, elles ont augmenté de
7.000 la semaine dernière alors qu'elles étaient attendues
plutôt en baisse, tout en restant à des niveaux qui dénotent
toujours une amélioration du marché du travail. 
    L'indice Dow Jones perd 0,28% à 18.111,44 points dans
les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus
large, recule de 0,11% à 2.121,10 points et le Nasdaq Composite
 cède 0,14% à 5.099,40 points.
    Mercredi, le S&P-500 a affiché sa plus forte progression en
15 jours et le Nasdaq a atteint un nouveau record de clôture.
    Mais la faiblesse des volumes et le manque de dynamisme du
marché laissaient penser que la hausse n'était pas durable.
    "Il y a une perte de liquidités dans le marché", note Jack
Ablin, responsable de l'investissement chez BMO Private Bank.
    Aux valeurs, le groupe de semi-conducteurs Broadcom 
perd 1,95% après confirmation de son rachat par son concurrent
Avago Technologies (+1,1%) pour 37 milliards de dollars
(33,9 milliards d'euros). Les titres avaient
pris respectivement 21,81% et 7,76% mercredi sur les rumeurs.
    Abercrombie & Fitch s'adjuge 6,77%. La chaîne de
prêt-à-porter a annoncé qu'elle tablait sur une amélioration de
ses ventes à magasins comparables au second semestre, après neuf
trimestres consécutifs de baisse de son chiffre d'affaires.
    Semtech chute d'environ 10% alors que le broker B
Riley a abaissé sa recommandation sur le groupe de
semi-conducteurs pour passer à la vente, selon
theflyonthewall.com.
    Sur le plan macroéconomique, les investisseurs attendent
encore les promesses de vente immobilières d'avril, à 14h00 GMT.

 (Tanya Agrawal, Juliette Rouillon pour le service français,
édité par Véronique Tison)