Un ex-salarié de BofA inculpé en Suisse dans le dossier Parmalat

jeudi 28 mai 2015 12h58
 

ZURICH/MILAN, 28 mai (Reuters) - La justice suisse a saisi plus de 30 millions de francs (29 millions d'euros) dans le cadre de l'enquête sur le groupe agroalimentaire italien Parmalat et elle a inculpé un ressortissant italien de blanchiment d'argent aggravé, faux et corruption active.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a précisé dans un communiqué que la personne inculpée, dont il ne révèle pas l'identité, a conseillé Parmalat et a été un cadre dirigeant de la succursale de Bank of America à Milan.

Cette personne est accusée d'avoir blanchi 85 millions de francs en Suisse et au Liechtenstein entre 2000 et 2004.

Parmalat a déposé le bilan en 2003 après la découverte d'un trou de 14 milliards d'euros dans ses comptes. Il s'agissait à l'époque de la plus importante faillite d'Europe.

Pour blanchir les sommes mises en cause, le prévenu est accusé d'avoir utilisé des comptes bancaires ouverts sous des prête-noms ou au nom de sociétés fictives, falsifié des documents bancaires et corrompu un salarié de la Banque cantonale des Grisons, précise le MPC.

Il ajoute qu'environ 10 millions de francs suisses ont été saisis dans la Confédération et plus de 20 millions au Liechtenstein, des sommes "qui devraient être restituées à l'entreprise italienne".

Parmalat, qui a échappé à la liquidation après son dépôt de bilan, est revenu en Bourse en 2005 après deux ans de restructuration. Le français Lactalis en a pris le contrôle en 2011 pour 4,3 milliards d'euros. (Katharina Bart et Stephen Jewkes, Marc Angrand pour le service français)