Climat-Des entreprises prônent une réduction radicale du CO2

jeudi 21 mai 2015 20h47
 

* Près de 2.000 dirigeants d'entreprise réunis à Paris

* Ils s'engagent à être à la pointe de la protection du climat

* Ils demandent aux Etats de s'accorder en décembre à Paris

par Alister Doyle et Geert De Clercq

PARIS, 21 mai (Reuters) - Des entreprises internationales ont exhorté jeudi les Etats à se donner pour objectif de ramener les émissions nettes de gaz à effet de serre (GES) à zéro avant 2100.

Ces patrons de groupes comme Unilever, Total ou Saint-Gobain ont réclamé la fixation d'un prix mondial du carbone et l'élimination progressive des subventions aux combustibles fossiles.

"Nous voulons un accord mondial sur le climat qui parvienne à zéro émission en net. Faites en sorte que cela arrive à la COP21", disent-ils dans un communiqué adressé aux 195 Etats qui se réuniront à Paris du 30 novembre au 11 décembre pour tenter de s'entendre sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Ramener à zéro les émissions nettes de GES impliquent une réduction radicale. Le reliquat serait absorbé, par exemple, par une reforestation ou de nouvelles technologies.

Selon ses organisateurs, le Sommet pour les entreprises et le climat a réuni mercredi et jeudi au siège de l'Unesco à Paris près de 2.000 dirigeants venus de plus de 130 pays, appartenant à 25 organisations qui représentent plus de 6,5 millions d'entreprises, à un peu plus de six mois de la COP21.   Suite...