Altice peut toujours mener de nouvelles opérations en Europe-DG

mercredi 20 mai 2015 15h16
 

PARIS, 20 mai (Reuters) - Le développement d'Altice aux Etats-Unis, illustré mercredi par le rachat du câblo-opérateur Suddenlink, ne signifie pas que le groupe ne peut pas mener de nouvelles opérations en Europe, y compris en France, a déclaré mercredi son directeur général.

Altice a conclu la prise de contrôle de Suddenlink dans le cadre d'une opération valorisant celui-ci à 9,1 milliards de dollars (8,22 milliards d'euros).

Cette annonce a conduit certains analystes à conclure que le groupe de Patrick Drahi pourrait être désormais moins actif dans la consolidation en cours du secteur des télécoms en Europe et particulièrement en France, où il possède Numericable-SFR .

Le bilan de Numericable-SFR est "sous-endetté" et peut donc être mis à contribution pour de nouvelles opérations, a déclaré le directeur général Dexter Goei, lors d'une téléconférence.

(Leila Abboud, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)