La Chine promet d'investir des dizaines de milliards au Brésil

mardi 19 mai 2015 23h43
 

BRASILIA, 19 mai (Reuters) - Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, en visite au Brésil, a promis mardi plusieurs dizaines de milliards de dollars d'investissements, d'accords commerciaux et de financements dans les secteurs brésiliens de l'énergie, des mines, du transport aérien ou des infrastructures.

Les accords conclus entre les deux pays émergents portent par exemple sur l'achat d'avions au constructeur local Embraer , la levée d'une interdiction d'importation visant le boeuf brésilien ou encore le projet de liaison ferroviaire vers le Pacifique via les Andes.

"Une nouvelle voie vers l'Asie va s'ouvrir pour le Brésil, réduisant les distances et les coûts, une route qui nous conduira directement vers les ports du Pérou et, à travers l'océan Pacifique, vers la Chine", a dit la présidente brésilienne, Dilma Rousseff.

Les deux pays vont mener des études de faisabilité de cette ligne ferroviaire, qui permettrait aux exportations brésiliennes d'éviter le canal de Panama.

Li Keqiang a estimé à 27 milliards de dollars la valeur globale des accords paraphés mardi mais Dilma Rousseff a parlé d'un montant global de 53 milliards de dollars (47,5 milliards d'euros), ses conseillers précisant que cela incluait les financements passés et futurs.

La perspective de cette injection massive de capitaux dans l'économie brésilienne pouvait difficilement mieux tomber, le pays s'enfonçant dans la récession.

Les deux dirigeants ont expliqué que l'Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), première banque du monde par les actifs, allait créer un fonds de 50 milliards de dollars avec la Caixa Econômica Federal, numéro un brésilien du crédit immobilier, pour investir dans des projets d'infrastructures en Amérique du Sud.

La compagnie pétrolière publique Petrobras a quant à elle signé pour 10 milliards de dollars d'accords avec des groupes bancaires chinois, a précisé le gouvernement brésilien.

(Anthony Boadle, Marc Angrand pour le service français)