L'activité de banque d'investissement en retrait au T2-étude

mardi 19 mai 2015 14h09
 

LONDRES, 19 mai (Reuters) - Les revenus tirés de la banque d'investissement de huit des grandes banques mondiales risquent de diminuer de 15% au deuxième trimestre, par rapport au trimestre précédent, en raison d'une chute du trading sur les produits de taux, estiment mardi des analystes de JPMorgan Chase.

Les revenus de trading des grandes banques internationales avaient montré des signes de reprise au premier trimestre, du fait de la volatilité des marchés.

Toutefois, après un mois d'avril normal, mai se révèle relativement poussif pour les revenus tirés du segment FICC (obligataire, change, matières premières) et cela pourrait se prolonger sur juin, au point que le revenu de ces activités pourrait chuter d'un quart, ajoutent les analystes de JPMorgan.

"Nous sommes le témoin d'un ralentissement des revenus de la banque d'investissement au deuxième trimestre 2015, peut-être supérieur à ce que donnerait le simple effet saisonnier, imputable à la faiblesse de l'activité de taux à la suite de la solide performance du premier trimestre", poursuivent les analystes.

Le premier trimestre est habituellement le plus fort de l'année pour la banque d'investissement. Au deuxième trimestre, le segment actions se distingue au contraire par une performance dépassant la normale saisonnière et il n'accuserait qu'un recul de 8% de ses revenus d'un trimestre sur l'autre, ce qui est équivalent aux performances des divisions conseil et placements de titres.

UBS est la recommandation privilégiée de JPMorgan, suivie par Deutsche Bank.

(Anjuli Davies, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)