Piëch soutient "probablement" Volkswagen, dit Wolfgang Porsche

mercredi 13 mai 2015 12h23
 

* Ferdinand Piëch boude l'AG de Porsche

* Spéculations sur une vente de ses parts dans VW

* Son cousin Wolfgang Porsche n'y croit pas

STUTTGART, Allemagne, 13 mai (Reuters) - Ferdinand Piëch, le patriarche évincé de Volkswagen, veut "probablement" rester investi dans le constructeur automobile allemand, a déclaré mercredi son cousin Wolfgang Porsche sur fond de spéculations sur une vente de ses parts.

Homme fort de VW depuis plus de 20 ans, Ferdinand Piëch a été poussé vers la sortie le mois dernier à la suite d'un conflit public avec le président du directoire Martin Winterkorn, qui a reçu le soutien d'autres actionnaires et membres du clan.

Porsche, la société holding des familles Porsche et Piëch, contrôle 51% des actions ordinaires de Volkswagen.

S'exprimant avant l'assemblée générale annuelle de Porsche, le président de la holding Wolfgang Porsche a assuré que celle-ci continuerait d'assumer ses responsabilités vis-à-vis du premier constructeur automobile européen.

Prié de dire si cette parole valait aussi pour son cousin après le désaveu qu'il a essuyé le mois dernier, il a répondu : "Oui, probablement."

Des sources proches de la situation avaient indiqué que Ferdinand Piëch avait menacé de vendre ses parts dans la holding familiale pendant son bras de fer avec Martin Winterkorn.

Le patriarche de 79 ans a annulé sa participation à l'AG de Porsche, a fait savoir un porte-parole. Son siège au conseil de la holding est le seul mandat qu'il ait conservé après sa démission, le 25 avril, de la présidence du conseil de surveillance de VW.

Martin Winterkorn, également président du directoire de Porsche, a dit ne pas être surpris par l'absence de Piëch à l'AG qui réunira dans la journée plus de 4.000 personnes à Stuttgart, fief du constructeur de voitures de sport du même nom. (Ilona Wissenbach, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)