La Grèce a puisé dans ses réserves au FMI pour le rembourser

mardi 12 mai 2015 11h56
 

ATHENES, 12 mai (Reuters) - La Grèce a puisé dans sa position de réserve au Fonds monétaire international pour rembourser lundi 750 millions d'euros qu'elle devait au FMI lui-même, ont déclaré mardi deux responsables gouvernementaux grecs.

Cette position de réserve est l'un des deux comptes auprès du FMI dont dispose chacun des 188 pays membres de l'institution, l'autre étant celui où est placée sa quote-part finançant le Fonds.

Un responsable grec a dit à Reuters que la Grèce, en mal de liquidités, avait prélevé environ 650 millions d'euros sur cette position de réserve afin d'honorer le remboursement de créance au FMI qui arrivait à échéance ce mardi.

"Nous avons eu recours à l'argent de notre position de réserve au Fonds", a dit ce responsable ayant requis l'anonymat. "Le gouvernement a aussi utilisé environ 100 millions de ses réserves de liquidités."

Un deuxième responsable a dit que cette position de réserve devait être reconstituée en "plusieurs semaines".

Considéré comme une échéance à haut risque pour Athènes, ce remboursement de 750 millions d'euros au FMI a éloigné dans l'immédiat les craintes d'un défaut imminent de la Grèce sur sa dette.

Le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, a néanmoins déclaré lundi que la Grèce avait un besoin "terriblement urgent" de liquidités. Il a ajouté que son pays avait besoin de parvenir à un accord d'ici deux semaines avec ses partenaires de la zone euro pour obtenir une nouvelle aide financière.

En raison de nouvelles dispositions législatives, l'Etat grec a pu collecter 600 millions d'euros auprès des collectivités territoriales et d'autres organismes publics pour maintenir provisoirement ses finances à flot, a dit le porte-parole du gouvernement mardi. (Lefteris Papadimas et George Georgiopoulos; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)