BOURSE-L'automobile victime de prises de profit, regain de prudence

mardi 12 mai 2015 10h49
 

PARIS, 12 mai (Reuters) - Le secteur automobile accuse mardi matin la plus forte baisse sectorielle en Europe, principale victime des prises de profit opérées sur le marché sur fond de regain de prudence alimenté par les incertitudes sur le dossier grec et la remontée des taux d'intérêts sur le marché obligataire.

A 10h41, l'indice Stoxx regroupant les principales valeurs du secteur automobile européen abandonne 2,18%, contre un repli de 1,51% pour le Stoxx 600 au même instant.

A Paris, Faurecia (-3,49%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 (-1,65%), PSA recule de 2,76% et Renault de 2,16%. A Francfort, Daimler cède 2,69% et BMW 2,56% pendant que Fiat Chrysler perd 1,78% à Milan.

"Entre le feuilleton grec qui n'en finit pas et les tensions sur les marchés obligataires, plusieurs gérants préfèrent sortir du marché en sécurisant les bénéfices engrangés sur les titres ayant le mieux performé, ce qui est le cas des valeurs automobiles", commente un stratégiste actions parisien.

Outre les incertitudes nées de la situation financière de la Grèce, les marchés actions sont en effet secoués par la violente remontée des rendements obligataires en Europe, le taux de l'emprunt d'Etat allemand à 10 ans évoluant à 0,67%, contre 0,049% le 17 avril. et

"La rotation dans les portefeuilles est train de s'opérer", remarque Naeem Aslam, responsable de l'analyse des marchés chez Ava Trade. "Les investisseurs veulent prendre leurs profits".

Malgré son recul ce mardi matin, le secteur automobile affiche encore un gain de 27% depuis le début de l'année, contre +15,4% pour le Stoxx 600. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)