** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 12 mai 2015 07h59
 

PARIS/LONDRES, 12 mai (Reuters) - Les principales Bourses européennes devraient perdre encore du terrain mardi à l'ouverture, dans le sillage des marchés américains et asiatiques, les difficultés à sortir de la crise grecque limitant l'appétit pour le risque.

Bien que la Grèce ait remboursé lundi 750 millions d'euros qu'elle devait au Fonds monétaire international (FMI), l'absence de véritable percée dans les négociations sur la dette et les réformes rend les investisseurs nerveux dans la crainte qu'Athènes ne se trouve à court de liquidités et en défaut de paiement.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,6% et le FTSE à Londres 0,2%.

La Bourse de Tokyo est en léger repli, d'environ 0,1%, peu avant la clôture, les investisseurs s'interrogeant sur la prudence des prévisions de résultats des entreprises et sur la volatilité des marchés obligataires.

Wall Street a terminé lundi en baisse dans un contexte très incertain, pour la Grèce comme pour l'évolution de la croissance en Chine.

La récente envolée des rendements obligataires dans la zone euro par rapport à leurs plus bas record a entraîné d'autres marchés de taux, notamment celui des obligations du Trésor américains, dont le rendement de l'échéance à 30 ans est remonté lundi à son plus haut niveau en six mois.

Sur le marché des changes, l'euro se maintient près de son plus haut de deux mois atteint jeudi face à l'amélioration des perspectives de l'économie européenne et au rebond des rendements dans la zone euro.

Sur le front du pétrole, le Brut léger américain, qui a atteint un pic de cinq mois la semaine dernière, à 62,58 dollars le baril, perd cinq cents à 59,20. Le Brent recule également de 12 cents à 64,79 dollars, dans un contexte de surabondance de l'offre. Les cours pourraient perdre encore du terrain dans la journée si le rapport mensuel de l'Opep annonce une hausse de la production.

VALEURS À SUIVRE   Suite...