LEAD 1-Canada-Avis défavorable pour un projet minier d'Areva

lundi 11 mai 2015 23h29
 

(Actualisé avec des précisions, contexte)

WINNIPEG, Manitoba, 11 mai (Reuters) - Une commission de la région canadienne du Nunavut a recommandé de ne pas poursuivre un projet de mine d'uranium d'Areva en raison des incertitudes entourant son calendier.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire a publié lundi le rapport de la commission chargée d'étudier les répercussions du projet de Kiggavik.

"Le Projet Kiggavik, tel qu'il est présenté, n'a pas de date de démarrage fixe ni de calendrier de développement", observe la commission, qui adresse ses recommandations aux ministres fédéraux chargés de se prononcer.

Les prix de l'uranium ont faibli depuis la catastrophe de Fukushima de 2011, poussant les producteurs à mettre sous le boisseau le développement de nouvelles mines.

La commission du Nunavut voulait étudier les retombées économiques, écologiques et sociales du projet mais elle a conclu qu'elle ne pouvait pas le faire de façon approfondie sans calendrier de développement précis.

Elle ajoute que sa recommandation, si elle est adoptée par Ottawa, n'implique pas qu'Areva ne puisse plus solliciter une nouvelle autorisation.

Véronique Loewen, porte-parole d'Areva, a dit que le groupe nucléaire français était déçu et étudiait le rapport.

Le projet prévoit deux mines distinctes à ciel ouvert et un site de traitement. (Rod Nickel, Wilfrid Exbrayat pour le service français)