GB-La France exclut de renégocier les traités européens-Sapin

lundi 11 mai 2015 10h10
 

PARIS, 11 mai (Reuters) - La France est prête à discuter d'évolutions du fonctionnement des institutions européennes avec la Grande-Bretagne mais n'acceptera pas une renégociation des traités, a déclaré lundi le ministre français des Finances, Michel Sapin.

"S'il s'agit de discuter avec la Grande-Bretagne des modalités de fonctionnement de l'Union européenne, ça paraît parfaitement de l'ordre des discussions possibles", a-t-il dit lors d'un point de presse.

"Si une renégociation voulait dire une renégociation des traités, vous connaissez la position de la France (...) Dans le contexte actuel, nous considérons qu'il faut tout discuter, aller le plus loin possible dans les évolutions, mais la ligne où l'on s'arrête, c'est le changement de traité. On ne va pas se lancer dans un débat institutionnel", a-t-il ajouté.

Après sa victoire aux législatives de jeudi, le Premier ministre britannique, David Cameron, a réaffirmé sa volonté d'organiser un référendum sur l'appartenance de la Grande-Bretagne à l'Union européenne.

Il réclame notamment un durcissement de la réglementation sur la circulation des travailleurs au sein de l'Union.

"Les fondements mêmes de l'Union européenne, c'est la liberté de mouvement des travailleurs sur son territoire. On est là sur des questions absolument fondamentales", a dit Michel Sapin.

Selon le ministre, il est possible de discuter des "moyens de faire respecter les règles partout sur le territoire de l'Union européenne".

"Mais remettre en cause les valeurs profondes de l'Union européenne, évidemment il y aura là une grave difficulté", a-t-il ajouté.

Voir aussi : la France redoute la menace d'un "Brexit" (Yann Le Guernigou, édité par Emmanuel Jarry)