REPORTAGE-Havana Club, le rhum cubain prêt à redécouvrir l'Amérique

mercredi 13 mai 2015 12h26
 

* La coentreprise entre Pernord-Ricard et Cuba Ron est un succès

* La plus grande distillerie de Cuba se développe

* Une levée de l'embargo US très attendue pour le groupe français

par Elizabeth Pineau

LA HAVANE, 13 mai (Reuters) - "Le rhum, c'est notre tradition : nous en sommes très fiers. Je me sens comme un ambassadeur de notre pays".

Salopette bleue sur maillot de football, Emilio Moner est responsable des chais de vieillissement à la distillerie Havana Club de San Jose de Las Lajas.

C'est ici, à 45 minutes de la Havane, au milieu de la campagne où paissent les vaches, que la plus grande distillerie cubaine, sortie de terre il y a une quinzaine d'années, attend de pouvoir inonder les Etats-Unis d'alcool ambré si les promesses de rapprochement avec Cuba se concrétisent.

La coentreprise, ou "empresa mixta" en espagnol, entre le groupe français Pernod Ricard, numéro deux mondial des spiritueux derrière le britannique Diageo, et Cuba Ron SA, est rapidement devenue un succès.

En 1993, Havana Club vendait dans le monde environ cinq millions de bouteilles de rhum léger, la spécialité de l'île. Il en vend aujourd'hui 50 millions, les trois quarts à l'export. De six employés, il est passé à 550.   Suite...