LEAD 2-Athènes veut vite des fonds, les discussions continuent

lundi 4 mai 2015 15h30
 

* La Grèce dit qu'elle respectera ses obligations

* Elle pense avoir besoin d'une aide avant la fin du mois

* La BCE se veut rassurante (Actualisé avec porte-parole du gouvernement grec, UE)

par George Georgiopoulos et Jan Strupczewski

ATHÈNES/BRUXELLES/FRANCFORT, 4 mai (Reuters) - La Grèce prévoit de respecter toutes ses obligations financières mais aura besoin d'une nouvelle aide avant fin mai, a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement.

La Grèce, qui doit rembourser 970 millions d'euros au Fonds monétaire international (FMI) d'ici le 12 mai, emprunte aux administrations et aux collectivités locales pour tenter de respecter ses engagements.

"La question des liquidités est un problème urgent", a déclaré le porte-parole du gouvernement grec Gabriel Sakellaridis lors d'une conférence de presse, tout en indiquant qu'Athènes avait "l'intention de faire face à (ses) obligations financières dans les temps".

Le gouvernement grec "n'attendra pas jusqu'à la fin mai pour une injection de liquidités" et il compte que ces fonds irriguent l'économie grecque "dès que possible", a-t-il ajouté.

  Suite...