LEAD 2-La Grèce, sous pression, prépare une liste de réformes

mercredi 29 avril 2015 21h43
 

(Actualisé, privatisation des ports, sondage)

par Renee Maltezou et Jan Strupczewski

ATHENES/BRUXELLES, 29 avril (Reuters) - Des responsables de la zone euro ont maintenu la pression sur la Grèce mercredi pour tenter d'infléchir la ligne politique du gouvernement Tsipras, qui a promis de présenter rapidement une liste de réformes prouvant son sérieux.

Athènes doit rembourser quelque 750 millions d'euros au Fonds monétaire international (FMI) en mai mais risque de manquer de liquidités pour honorer cette échéance en l'absence de tout nouveau versement d'aide.

Une liste de réformes incluant des privatisations et des mesures fiscales devait être dévoilée mercredi aux représentants des ministères des Finances de chacun des autres pays de la zone euro à Bruxelles. Elle sera étudiée dans le détail jeudi lors d'une réunion technique entre les équipes du gouvernement grec et des créanciers, ont précisé des sources gouvernementales à Athènes.

Un haut responsable de la zone euro a déclaré que pour permettre un compromis, la Grèce devrait faire des concessions de taille sur au moins l'un des trois grands chapitres des pourparlers, à savoir les retraites, la réforme du marché du travail et la fiscalité.

"Nous avons besoin d'une démarche politique très significative de la part des Grecs cette semaine pour ramener la confiance dans le processus", a dit ce responsable, qui a requis l'anonymat.

Il peut s'agir des retraites, du marché du travail, mais (...) ils devront en payer le prix politique. L'Eurogroupe veut constater que le prix politique est payé."

Les créanciers d'Athènes conditionnent un dégel même partiel de l'aide à la présentation et à la mise en oeuvre de la liste des réformes. Athènes, de son côté, espère qu'un début de compromis incitera la BCE à assouplir les restrictions sur les émission de bons du Trésor.   Suite...