Mondelez dépasse les attentes, l'action monte

mercredi 29 avril 2015 17h17
 

29 avril (Reuters) - Mondelez International, le fabricant du chocolat Cadbury et des biscuits Oreo, a publié mercredi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à des réductions de coûts et des hausses de prix, des performances saluées par Wall Street.

L'action Mondelez gagne 4,86% à 38,59 dollars à 15h10 GMT alors que l'indice Dow Jones perd 0,21%.

Né de la scission de Kraft Foods en 2012, Mondelez s'emploie depuis à améliorer ses marges et à réduire ses coûts, notamment en obligeant ses cadres à justifier toute augmentation des dépenses d'une année sur l'autre.

"Le projet de la société visant à augmenter la croissance de ses marges par le biais de la chaîne d'approvisionnement et d'économies sur les frais généraux semble en bonne voie", commente Ken Goldman, analyste de JPMorgan.

Sur janvier-mars, le chiffre d'affaires total a reculé de 10,2% à 7,76 milliards de dollars, mais il dépasse le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, qui le donnait à 7,72 milliards.

Le chiffre d'affaires du groupe en Amérique du Nord, son deuxième marché après l'Europe, a progressé de 1% sur janvier-mars à 1,68 milliard de dollars après deux trimestres de baisse.

En Europe en revanche, le chiffre d'affaires net a reculé pour le troisième trimestre consécutif, chutant de 16,4% à 2,98 milliards de dollars.

Cette baisse s'explique en partie par les hausses de prix intervenues depuis l'an dernier pour répercuter l'augmentation des cours du cacao, qui ont conduit une partie des distributeurs et consommateurs à se détourner des produits de Mondelez.

Parallèlement, le bénéfice net a plus que doublé à 312 millions de dollars, soit 19 cents par action, et le bénéfice par action hors exceptionnels, à 41 cents, a lui aussi dépassé le consensus, qui le donnait à 37 cents.

Les dépenses commerciales et générales ont été réduites de 15% et la marge d'exploitation a augmenté de 0,6 point par rapport au dernier trimestre 2014, à 10,4%.

(Sruthi Ramakrishnan et Anjali Athavaley; Marc Angrand pour le service français)