Varoufakis fait des concessions aux créanciers d'Athènes

vendredi 24 avril 2015 07h30
 

RIGA, 24 avril (Reuters) - Le gouvernement grec a proposé vendredi une série de concessions sur des réformes réclamées par ses créanciers internationaux en échange de nouveaux financements.

Dans une note de blog publiée à quelques heures de la tenue, à Riga, d'une nouvelle réunion avec ses collègues de l'Eurogroupe, le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, se dit d'accord avec certaines conditions demandées par les créanciers d'Athènes.

"Les désaccords actuels avec nos partenaires ne sont pas insurmontables", écrit-il.

"Notre gouvernement a hâte de rationaliser le système de retraite (en limitant par exemple les départs anticipés à la retraite), poursuivre la privatisation partielle d'actifs publics, s'attaquer aux prêts douteux qui obstruent les circuits du crédit de l'économie, créer une commission des impôts pleinement indépendante et pousser l'entreprenariat", poursuit Varoufakis.

"Les différences qui demeurent concernent notre compréhension des relations entre ces réformes diverses et l'environnement macro(économique)." (Jan Strupczewski et Robin Emmott; Henri-Pierre André pour le service français)