LEAD 2-Libor-Deutsche Bank versera des pénalités de $2,5 mds

jeudi 23 avril 2015 20h06
 

(Actualisé avec l'enquête de la BaFin en Allemagne)

WASHINGTON, 23 avril (Reuters) - Deutsche Bank versera 2,5 milliards de dollars (2,32 milliards d'euros) aux autorités américaines et britanniques pour manipulation présumée de taux de référence comme le Libor et sa filiale londonienne plaidera coupable dans cette affaire, ont déclaré jeudi les autorités américaines.

La première banque allemande a aussi conclu un accord de poursuite différé avec le Département américain de la Justice et a reconnu son rôle dans la manipulation du Libor.

La banque a aussi accepté de licencier les collaborateurs impliqués dans la manipulation et d'interdire leur embauche en son sein, et de mettre en place un contrôle indépendant, a dit le Département des services financiers de l'Etat de New York.

L'amende de 2,5 milliards de dollars se décompose en 600 millions payés au régulateur new-yorkais, 800 millions à la CFTC (Commodity Futures Trading Commission), 775 millions au Département américain de la Justice et 344 millions à la FCA (Financial Conduct Autority) britannique, ont dit les autorités.

La pénalité -- la plus lourde au terme d'une enquête qui aura duré sept ans -- porte le total des amendes imposées à certaines des plus grandes banques mondiales à environ 8,5 milliards de dollars (784 milliards d'euros). Vingt-deux personnes sont poursuivies en pénal.

La BaFin, l'autorité allemande des marchés financiers, enquête également sur les activités des traders de Deutsche Bank et devrait présenter ses conclusions en mai ou juin, selon une source proche de l'institution.

La BaFin est habilitée à imposer des amendes représentant jusqu'à 10% du chiffre d'affaires annuel ou le double des profits réalisés grâce à des infractions mais il peu probable qu'elle sanctionne lourdement la banque, a dit la source. La BaFin a l'an dernier mis hors de cause le co-président du directoire Anshu Jain, qui à l'époque des faits dirigeait la division de la banque d'investissement, avait indiqué une source à Reuters.

Graphique des amendes infligées aux banques: link.reuters.com/dyd64w (Karen Freifeld et Kirstin Ridley, Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)