LEAD 1-France-Les offres de reprise de la SNCM jugées insatisfaisantes

mercredi 22 avril 2015 18h54
 

* Le tribunal se donne deux semaines pour trancher

* Le procureur souhaite une période d'observation prolongée

* L'hypothèque européenne reste entière (Actualisé avec décision tribunal)

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE, 22 avril (Reuters) - Le tribunal de commerce de Marseille a estimé mercredi que les offres de reprise de la SNCM étaient "insatisfaisantes" et mis en délibéré «à quinzaine» sa décision sur l'avenir de la compagnie maritime, en redressement judiciaire depuis novembre.

"Le président du tribunal a indiqué aux repreneurs que les offres des trois repreneurs potentiels n'étaient pas recevables et, qu'en conséquence, il les rejetait », a indiqué à Reuters le délégué CFE-CGC de l'entreprise, Maurice Perrin.

Lors de l'audience qui s'est tenue à huis clos, le procureur de la République a suggéré de pérenniser les activités de la SNCM jusqu'à la fin de l'été, le temps d'obtenir des candidats à la reprise d'améliorer leurs dossiers ou de lancer un nouvel appel d'offres.

Le juge consulaire peut suivre les recommandations du procureur en prolongeant la période d'observation, mais aussi statuer sur une reprise des activités par l'un des repreneurs encore en lice ou prononcer la liquidation de l'entreprise.

Selon Maurice Perrin, le financement de la compagnie, qui assure notamment des liaisons entre la Corse et le continent, est assuré jusqu'à fin septembre si la collectivité de Corse continue d'assurer le paiement de la délégation de service public (DSP).   Suite...