L'UE donne à ses membres plus de liberté de décision sur les OGM

mercredi 22 avril 2015 18h39
 

* L'UE propose de modifier sa législation sur les OGM

* Les Etats membres pourront restreindre ou interdire des produits

* Les Etats-Unis veulent l'ouverture du marché européen

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 22 avril (Reuters) - La Commission européenne a proposé mercredi une nouvelle loi qui permettrait aux Etats membres de l'UE de restreindre ou d'interdire sur leur territoire l'utilisation d'organismes génétiquement modifiés (OGM) autorisés à l'échelle de l'Union.

"Des changements sont nécessaires pour tenir compte de l'avis de l'opinion publique dans les Etats membres et permettre à des gouvernements nationaux de faire davantage entendre leur voix", a déclaré l'exécutif européen dans un communiqué, en rappelant que ce réexamen était l'un des engagements pris par la nouvelle Commission lors de sa désignation l'an dernier.

La proposition, applicable aux OGM utilisés dans l'alimentation humaine aussi bien qu'animale, a suscité la colère des Etats-Unis, qui souhaitent une ouverture totale du marché européen à leurs OGM dans le cadre du traité de libre échange transatlantique en cours de négociation.

Michael Froman, le représentant américain au Commerce, a exprimé sa déception face à une proposition qui, selon lui, reviendra à fragmenter l'Union européenne en 28 marchés séparés pour certains produits. "Proposer ce genre d'action de nature à restreindre les échanges commerciaux n'est pas constructif", a-t-il déclaré dans un communiqué.

La proposition de la Commission a aussi suscité des critiques d'associations de protection de l'environnement, qui craignent que la nouvelle législation laisse les Etats membres sans base légale face à d'éventuelles ripostes judiciaires de firmes biotechnologiques américaines.   Suite...