France-La prime d'activité étendue aux apprentis et étudiants

mercredi 22 avril 2015 14h24
 

PARIS, 22 avril (Reuters) - L'extension de la prime d'activité aux jeunes de moins de 25 ans concernera les apprentis et les étudiants salariés payés au moins 0,8 smic, a précisé mercredi le gouvernement lors de la présentation du projet de loi sur la modernisation du dialogue social.

Le conseil des ministres a examiné ce texte destiné à simplifier la vie des entreprises, qui prévoit aussi la sanctuarisation du régime d'assurance chômage des intermittents du spectacle et la création d'un compte personnel d'activité. (Voir et )

Il instaure une prime d'activité qui remplacera à compter du 1er janvier 2016 le revenu de solidarité active (RSA) et la prime pour l'emploi (PPE) dans une nouvelle tentative de soutenir le pouvoir d'achat des travailleurs modestes et d'encourager le retour à l'emploi.

Plus de 5,6 millions d'actifs, dont plus d'un million de jeunes, seront éligibles à cette prime qui représentera un montant global de quatre milliards d'euros, soit un coût équivalent à ceux combinés du RSA et de la PPE.

Lors d'un point de presse, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, a précisé que l'extension aux jeunes de la prime d'activité annoncée dimanche par le président François Hollande concernerait les apprentis et les étudiants salariés qui touchent au moins 0,8 smic, soit environ 900 euros par mois.

L'extension de la mesure devrait selon elle concerner au final de l'ordre de 200.000 personnes -- 100.000 étudiants et 80.000 apprentis.

"C'est à partir de ces hypothèses que nous allons déterminer le cadre financier dans lequel nous nous situerons", a-t-elle dit en soulignant que cette extension devrait se faire à enveloppe constante.

"Le montant des primes tel que présenté, s'il doit varier, ne variera que marginalement", a ajouté la ministre. (Elizabeth Pineau, édité par Yann Le Guernigou)