Renault-L'Etat a porté sa participation à 19,74% du capital

mercredi 22 avril 2015 09h08
 

PARIS, 22 avril (Reuters) - L'Etat a porté sa participation dans le capital de Renault à 19,74%, soit la part qu'il avait annoncé vouloir au maximum détenir, a fait savoir mercredi l'Agence des participations de l'Etat (APE).

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron avait précisé que cette montée, à partir des 15,01% détenus auparavant par l'Etat, ne visait qu'à garantir le rejet d'une résolution s'opposant à l'attribution de droits de vote doubles lors de l'assemblée générale du constructeur automobile le 30 avril.

Ces 14 millions d'actions supplémentaires "seront revendues dès après l'assemblée générale", avait-il précisé.

"Cette opération marque à la fois la volonté de l'Etat de défendre ses intérêts en tant qu'actionnaire, en pesant en faveur de l'instauration de droits de vote doubles dans la gouvernance de Renault, et le caractère stratégique qu'il attache à sa participation au capital de cette grande entreprise industrielle", écrit l'APE dans un communiqué.

Face aux critiques émises par le conseil d'administration de Renault après la montée de l'Etat au capital, l'APE ajoute que "le gouvernement est et sera attentif à exercer son influence dans le respect des équilibres de l'alliance avec Nissan tels qu'ils ont été définis à sa fondation, et en soutien de l'engagement de Carlos Ghosn (PDG de Renault et Nissan, NDLR) pour pérenniser et approfondir cette alliance".

* Le communiqué de l'APE :

bit.ly/1DcnHVB

(Jean-Baptiste Vey, édité par Dominique Rodriguez)