Déficit français confirmé à 4,0% en 2014, 2,4% en zone euro-Eurostat

mardi 21 avril 2015 11h48
 

BRUXELLES, 21 avril (Reuters) - Le déficit budgétaire de la France a légèrement diminué à 4,0% du produit intérieur brut l'an dernier, a annoncé mardi Eurostat en confirmant les dernières estimations communiquées par Paris.

Le déficit a diminué de 0,1 point de pourcentage par rapport à son niveau de 4,1% en 2013, indique Eurostat dans ses données préliminaires du déficit et de la dette des 19 pays de la zone euro.

Le gouvernement français vise pour cette année un déficit de 3,8%, qui baisserait ensuite à 3,3% fin 2016 et 2,7% fin 2017, selon sa nouvelle trajectoire des finances annoncée le 8 avril.

En Italie, le déficit a augmenté à 3,0% contre 2,9% en 2013 et le niveau de la dette à 132,1% contre 128,5%.

Dans l'ensemble de la zone euro, le niveau de déficit a reflué à 2,4%, contre 2,9% en 2013, alors que le ratio de la dette publique par rapport au PIB a augmenté à 91,9% contre 90,9%.

Le déficit de la Grèce a baissé fortement à 3,5% contre 12,3% en 2013, mais ce dernier chiffre avait été gonflé par le coût de la recapitalisation des banques grecques. Hors recapitalisation des banques, le déficit de 2013 ne représentait que 1,8% du PIB.

Le ratio de la dette grecque a quant à lui augmenté pour atteindre 177,1% du PIB, de loin le plus élevé de la zone euro devant celui de l'Italie, contre 175,0 en 2013.

Eurostat ne calcule pas le solde primaire du budget grec - c'est-à-dire hors service de la dette - qui est pourtant l'un des indicateurs suivis par l'Union européenne pour mesurer la situation des finances publiques grecques.

Parmi les Dix-Neuf, seuls l'Allemagne (+0,7%), l'Estonie et le Luxembourg (+0,6% chacun) ont affiché un excédent public. Les déficits publics les plus faibles, par rapport au PIB, ont été enregistrés en Lituanie (-0,7%) et en Lettonie (-1,4%).   Suite...