La Bourse de Paris-Les valeurs du jour lundi (clôture)

lundi 20 avril 2015 18h22
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 20 avril (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la
Bourse de Paris, qui a fini en hausse, la Chine ayant pris une
nouvelle mesure (baisse du taux de réserves obligatoires imposé
à l'ensemble du secteur bancaire) destinée à soutenir le crédit
et la croissance dans le pays. 
    L'indice CAC 40 a progressé de 0,86% à 5.187,59
points:
    
    * Le SECTEUR des RESSOURCES de BASE (+1,72%), très
sensible à l'économie chinoise, a signé la plus forte
progression sectorielle en Europe après la décision de Pékin.
    APERAM s'est octroyé 3,35% à 37,33 euros, ERAMET
 2,24% à 77,94 euros et ARCELORMITTAL 0,68% à
8,971 euros.
        
    * Les BANQUES européennes ont gagné 1,37%, les
résultats de Morgan Stanley compensant le
"coup de mou" dans l'après-midi des établissements grecs
 (+0,89%, contre près de 4% de hausse en matinée) sur
fond de négociations entre Athènes et ses créanciers
internationaux.
    SOCIETE GENERALE s'est adjugée 2,45% à 45,93
euros, plus forte hausse du CAC 40, BNP PARIBAS 1,74%
à 56,07 euros et CREDIT AGRICOLE 1,23% à 13,565 euros.
    
    * ESSILOR a gagné 1,83% à 111,25 euros. Citigroup,
neutre sur le titre, a relevé son objectif de cours de 88,30 à
117 euros, le broker ayant amélioré ses perspectives de
résultats pour 2015 et 2016 à la faveur d'effets de change plus
favorables.
    
    * ACCOR (+1,59% à 50,18 euros) a annoncé vendredi
le rachat de la société française Fastbooking, spécialisée dans
les réservations d'hôtels par internet. 
    
    * UNIBAIL-RODAMCO a grimpé de 1,5% à 253,65 euros
avant la publication, après la clôture du marché, de son
activité du premier trimestre.
    
    * VIVENDI a avancé de 1,28% à 23,73 euros.
Plusieurs analystes ont salué les résultats de l'assemblée
générale des actionnaires du groupe de médias, vendredi, à
l'issue de laquelle Vincent Bolloré a renforcé son emprise sur
la société. 
    
    * En revanche, ALCATEL-LUCENT (-1,11% à 3,66
euros) est restée sous pression et a accusé la plus forte des
rares baisses du CAC 40. La valeur s'est reposée sur un support
technique entre 3,60 et 3,70 euros, après avoir perdu 17,4%
entre mardi et vendredi derniers à la suite de l'annonce du
projet de rachat de l'équipementier télécoms français par Nokia
. et 
    
    * NEXITY (-2,78% à 38,25 euros) a accusé la plus
forte baisse du SBF 120 avant la publication de son
activité trimestrielle la semaine prochaine, pour laquelle les
investisseurs surveilleront les discours de la direction sur les
perspectives du marché du logement.
    
    * COFACE (-2,28% à 11,13 euros) s'est reposée sur
un support à 11,10 euros après avoir profité de l'intérêt des
investisseurs sur fond de mesures de soutien à l'économie prises
par la Banque centrale européenne.
    
    * SOPRA STERIA GROUP a lâché 1,5% à 75,35 euros.
La valeur a enfoncé un support technique à 75,84 euros après
avoir été "surachetée" et avoir échoué à repasser au-dessus de
la barre des 80 euros.
    
    * GENFIT (+7,75% à 46,25 euros) a fini en tête des
hausses du SBF 120, la valeur étant proche de combler
un gap ouvert fin mars après être repassée au-dessus de sa
moyenne mobile à 200 jours et avoir réintégré un canal haussier
sur fond de spéculations autour d'annonces que pourrait faire le
groupe à l'occasion d'un congrès très attendu à Vienne cette
semaine. 
    
    * TELEPERFORMANCE (+5,83% à 65,89 euros) a repris
des couleurs après sa chute de 7,2% vendredi, le spécialiste des
centres d'appels ayant confirmé ses objectifs financiers pour
2015 malgré les inquiétudes du marché entourant un problème de
sécurité au Mexique. 
    
    * NUMERICABLE-SFR a progressé de 2,77% à 51,22
euros, Citigroup ayant relevé son objectif de cours sur le titre
de l'opérateur télécoms en anticipant une amélioration des
marges et une augmentation des free cash flows. 
    
    * SARTORIUS STEDIM BIOTECH s'est octroyé 4,32% à
224,60 euros, le marché saluant le relèvement des objectifs et
le début d'exercice du fournisseur d'équipements et de services
destinés à l'industrie biopharmaceutique. 
    

 (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)