LEAD 1-Le FMI parle d'une croissance mondiale "modérée" et "inégale"

samedi 18 avril 2015 23h10
 

WASHINGTON, 18 avril (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a mis en garde samedi contre les risques posés à l'économie mondiale par les modifications des taux de change et par les tensions géopolitiques, parlant d'une croissance mondiale "modérée" assortie de "perspectives inégales".

Si la croissance économique des pays industrialisés s'est renforcée, certains pays émergents sont fragilisés par une baisse des cours des matières premières et de leurs exportations, a noté le comité directeur du Fonds dans un communiqué.

Le comité directeur, s'exprimant au nom des 188 pays membres du Fonds, a estimé lors des réunions de printemps du Fonds et de la Banque mondiale, à Washington, que le "risque d'un tassement du potentiel de croissance" devient un défi mondial de taille "sur le moyen terme",

"Je suis sorti de cette réunion avec un certain optimisme", a déclaré le président du comité directeur du FMI, le gouverneur de la banque centrale du Mexique Agustin Carstens.

"Le fait qu'une bonne partie des discussions aient tourné autour des moyens d'accroître la croissance, et n'aient pas évoqué seulement les dangers, est un très bon signe", a-t-il ajouté.

Les réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale, qui prendront fin dimanche, se sont tenues sur fond d'inquiétude grandissante face à la situation de la Grèce.

Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a estimé qu'Athènes devait assumer ses responsabilités et respecter les accords. Si la Grèce se retrouvait en défaut de paiement, cela lui nuirait à elle, car l'Europe, de son côté, a érigé des protections et mis ses banques à l'abri, a-t-il ajouté.

Michel Sapin a déclaré d'autre part que les économies européennes avaient besoin de stabilité et d'un euro également stable. (David Chance; Eric Faye pour le service français)