ThyssenKrupp vend VDM au fonds Lindsay Goldberg

vendredi 17 avril 2015 14h42
 

FRANCFORT, 17 avril (Reuters) - ThyssenKrupp a vendu VDM, sa filiale d'alliages déficitaire, au fonds de capital investissement Lindsay Goldberg Vogel, inscrivant au passage une provision pour dépréciation de 100 millions d'euros sur cet actif.

Le sidérurgiste allemand, qui veut se recentrer sur les biens industriels, a dit vendredi qu'il ne donnerait pas le montant de la transaction.

Le quotidien économique allemand Handelsblatt avait rapporté mercredi qu'un accord était près d'être scellé pour environ 500 millions d'euros.

"La cession réduira la taille de l'activité instable dans les matériaux et soutiendra ainsi la démarche stratégique de ThyssenKrupp en vue de devenir un groupe industriel diversifié", a expliqué Thyssen.

La filiale d'alliages de hautes performances VDM et la filiale AST d'acier inoxydable étaient à l'origine intégrée dans un segment inox que ThyssenKrupp avait vendu au finlandais Outokumpu mais ce dernier s'était trouvé dans l'obligation de les revendre pour pouvoir obtenir les autorisations réglementaires.

Outokumpu ne trouvant pas de repreneur, ThyssenKrupp avait accepté l'an passé de reprendre VDM et AST pour préserver la transaction et rompre tout lien financier avec le finlandais.

(Luddwig Burger, Wilfrid Exbrayat pour le service français)