LEAD 1-SKF anticipe une demande atone, le titre chute

vendredi 17 avril 2015 13h20
 

(Actualisé avec cours de Bourse, commentaires)

STOCKHOLM, 17 avril (Reuters) - SKF, le premier fabricant mondial de roulements à billes, a déclaré vendredi que la demande pour ses produits devrait stagner au deuxième trimestre, précisant que les quelques signes positifs observés en Europe n'étaient pas suffisament probants pour se montrer plus optimiste.

A la suite de ces déclarations, le titre du groupe suédois chutait vers 11h15 GMT de 7,23% à 209,30 couronnes, accusant ainsi la plus forte baisse de l'indice Stoxx 600.

Avant la chute de ce vendredi, le titre SKF, avec un gain de quelque 37%, affichait l'une des meilleures performances du secteur industriel, grâce notamment à la faiblesse de la couronne suédoise face au dollar et aux espoirs placés par les investisseurs dans le nouveau directeur général de SKF Alrik Danielson, arrivé en janvier.

"Il y a quelques signes positifs en Europe, mais pas assez solides pour justifier à mes yeux une vision plus optimiste. Il y a encore beaucoup d'incertitudes entourant ce qui va se passer le prochain trimestre", a déclaré ce dernier.

A peine arrivé, Alrik Danielson a annoncé la suppression de 1.500 postes, tout en engageant ne revue stratégique de ses activités automobiles pour voir comment en améliorer la productivité.

Sur le premier trimestre, SKF a dégagé un bénéfice opérationnel ajusté, dopé par des effets de change, en hausse de 25% à 2,38 milliards de couronnes (257 millions d'euros) alors que les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 2,39 milliards.

Pour le deuxième trimestre, SKF pense que les changes auront un effet positif de plus de 800 millions de couronnes sur le résultat d'exploitation. (Niklas Pollard et Johannes Hellstrom, Benoît Van Overstraeten pour le service français)