Wall Street ouvre en baisse, Netflix s'envole

jeudi 16 avril 2015 15h54
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

par Ryan Vlastelica

NEW YORK, 16 avril (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse jeudi en raison de la perplexité des investisseurs face aux résultats trimestriels des entreprises américaines, qui sont certes globalement meilleurs que prévu mais montrent aussi une faible croissance organique.

Les investisseurs ont en outre appris avant l'ouverture de la séance que les inscriptions au chômage aux Etats-Unis avaient augmenté contre toute attente la semaine dernière et qu'il n'y avait guère eu de rebond des mises en chantier de logements en mars. et

Sur les 36 sociétés du S&P-500 ayant déjà publié leurs résultats trimestriels avant la clôture de mercredi, 81% ont surpassé les attentes de Wall Street en termes de bénéfices, soit davantage que la moyenne à long terme de 63%. Mais seules 47% ont fait mieux que prévu en ce qui concerne leur chiffre d'affaires, sous la moyenne historique de 61%.

Ces données suggèrent que les entreprises améliorent leurs résultats davantage par des réductions de coûts que par un développement de leur activité.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 40,08 points, soit 0,22%, à 18.072,60. Le Standard & Poor's 500 , plus large, cède 0,23% à 2.101,82 points, après avoir progressé sur sept des neuf précédentes séances. Le Nasdaq Composite recule 0,05% à 5.008,65 points et reste proche de son record de clôture atteint en 2000 durant la bulle internet, à 5.048,62 points.

Le titre Netflix bondit de plus de 12% à 534,75 dollars, le groupe de télévision et de vidéo à la demande sur internet ayant annoncé mercredi après la clôture une progression supérieure à ses propres attentes de son nombre d'abonnés au premier trimestre.

Citigroup, qui annoncé jeudi un bénéfice trimestriel en hausse de 16% et supérieur aux attentes grâce à une chute de ses frais juridiques et de restructuration, voit son action prendre plus de 1,5% à 54,02 dollars.

Goldman Sachs, qui a publié son meilleur résultat trimestriel en cinq ans, est en revanche en baisse de 0,45% à 200,20 dollars.

Le secteur de l'énergie, en recul de 0,76%, devrait connaître une nouvelle séance mouvementée au gré des fluctuations des cours du pétrole, qui refluent après avoir fortement augmenté la veille. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)